Logo podologue rezé Nantes Orthopédie Rezé 02 40 32 80 23 Immeuble Athena, 62B Rue Aristide Briand, 44400 Rezé
5.0 sur 5 étoiles - 13 avis
Site Overlay

mal de dos: causes, symptômes, comment soulager les douleurs

93% de la population française a déjà souffert d’un mal de dos. C’est le motif de consultation le plus fréquent. Quels sont les causes, comment soulager les douleurs ? Nos spécialistes vous dévoilent leurs conseils pour apaiser vos peines et éviter les récidives. 

Pourquoi a-t-on mal au dos ? 

Selon la localisation des maux de dos, on fera référence à deux types de symptômes différents : la  lombalgie et la dorsalgie. 

La dorsalgie :

Localisation des douleurs dorsales

Elle se distingue par des maux de dos situés au niveau des 12 vertèbres dorsales (entre le cou et les lombaires). Les douleurs apparaissent communément après une chute, un effort brusque ou une posture prolongée. 

On détermine trois types de dorsalgies:
la dorsalgie symptomatique, souvent aiguë : peut être provoquée par des pathologies cardiovasculaires, pleuro-pulmonaires, digestives, des affections rachidiennes sous-jacentes ou une hernie discale dorsale. 
la dorsalgie statique : Les douleurs sont liées à des troubles de la croissance à cause de lésions dégénératives ou bien des déformations de la colonne vertébrale. 
la dorsalgie fonctionnelle : les douleurs se développent au fur et à mesure, à cause de souffrances musculaires engendrées par une mauvaise posture ou un travail pénible.

Depuis le début de la crise sanitaire on a constaté une augmentation des douleurs dorsales, liée aux mauvaises positions quotidiennes et aux espaces de travail non adaptés au télétravail. 

La lombalgie :

Localisation des douleurs lombaires

Appelée également lumbago ou “tour de rein”, elle se caractérise par une douleur située en bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires.
Liée au monde du travail, elle est responsable de 20% des accidents du travail et 7% des maladies professionnelles. 2 salariés sur 3 ont ou vont souffrir d’un mal de dos. 

Il existe deux types de lombalgies :
● la lombalgie aiguë : généralement suite à un “faux mouvement”, de manière brutale. Elle est couramment à l’origine d’une contracture musculaire intense. La douleur se situe en bas du dos, parfois seulement d’un côté et peut durer jusqu’à 4 semaines. Les douleurs s’apaisent en position allongée mais il faut continuer à bouger car le mouvement est le meilleur traitement. À savoir que dans plus de 90 % des cas, les douleurs disparaissent ou s’améliorent d’elles-mêmes en maximum 4 semaines.
la lombalgie chronique : la douleur est constante depuis plus de 3 mois. 5 à 8% des lombalgies deviennent chroniques. Les causes sont souvent difficiles à déterminer.

Quelles en sont les causes ?

La lombalgie et la dorsalgie sont un des symptômes du mal de dos. Les causes des douleurs peuvent donc être très variées. La plupart du temps, il est impossible de déterminer la cause exacte des peines qui disparaissent en quelques semaines. Mais une liste des causes les plus fréquentes est tout de même possible : 

une lésion musculaire, d’un tendon ou d’un ligament : les douleurs peuvent apparaître suite à un effort, une torsion inhabituelle ou l’accumulation de micro lésions après la réalisation de mouvements répétitifs. Les risques de lésions sont favorisés pour les personnes qui ne pratiquent pas d’activités physiques régulières ou qui sont sujet à des métiers physiques très intenses (Bâtiment, construction, répétition de lourdes charges soulever etc…). 
la dégénérescence discale : avec le temps, les disques intervertébraux perdent de leur élasticité. La dégénérescence discale se développe chez la majorité des personnes ayant plus de 60 ans. Elle s’observe également chez les sportifs après quarante ans, qui pratiquent une activité entraînant une pression sur la colonne vertébrale. La dégénérescence n’enclenche pas toujours des douleurs mais elle est peut être une cause de certaines lombalgies. 
une hernie discale : c’est une maladie qui est provoquée par le déplacement du disque cartilagineux intervertébral. Très présente chez les femmes enceintes, lors d’une importante prise de poids ou lorsqu’on adopte une mauvaise posture régulièrement.
un problème gynécologique : dans les cas d’endométriose ou pendant les périodes de cycles menstruelles, il est courant que les femmes souffrent de maux de dos en raison de règles douloureuses. La source de la douleur n’est pas située dans la région des lombaires mais elle se diffuse tout de même dans le bas du dos.  
le glissement d’une vertèbre sur une autre (spondylolisthésis):  peut être une cause en raison d’une faiblesse congénitale dans les structures vertébrales ou à la suite d’un traumatisme.
de l’arthrite, de l’arthrose ou de l’ostéoporose : courant chez les personnes âgées, certaines inflammations et rhumatismes peuvent engendrer des douleurs et une raideur dans le bas du dos.
les cas les plus rares : la lombalgie peut être causée par un anévrysme de l’aorte abdominale, une tumeur, une fracture liée à l’ostéoporose ou une infection.

Quels sont les facteurs à risques ? 

Plusieurs facteurs peuvent engendrer des maux de dos mais il faut également prendre en compte les typologies et habitudes de vie. En effet, certaines personnes seront plus susceptibles de développer une lombalgie ou une dorsalgie que d’autres :
les personnes qui exercent un métier qui demande de passer de longues heures en position assise ou debout.
les travailleurs dont les missions régulières consistent à soulever ou à tirer de lourdes charges.
ceux qui se penchent régulièrement vers l’avant ou effectuent des torsions latérales du torse.
les femmes enceintes: elles supportent un poids supplémentaire de 9 kg à 12 kg et leurs hormones commandent un relâchement des tissus musculaires (principalement dans la région pelvienne, mais également au niveau de la colonne vertébrale).
les personnes dont un parent a souffert de dégénérescence discale, d’arthrose ou d’ostéoporose. Elles ont des aptitudes génétiques à développer une lombalgie. 

Si vous ne faites pas partie de ces cas particuliers, prenez alors en compte les facteurs à risques suivants : 
le manque d’entraînement physique ou le surentraînement.
le surpoids.
la sédentarité.
un mauvais matelas ou un mauvais sommier.
des mauvaises postures régulières.
le port de chaussures à talons hauts.
le tabagisme.
le stress prolongé:  des émotions refoulées ou une insatisfaction de son travail, contribuent aux douleurs lombaires. Le stress augmente les tensions musculaires dans le dos.
La dépression peut être à la fois une cause et une conséquence des maux de dos chroniques.

Comment se soigner ?

Selon les pathologies et les causes des douleurs, plusieurs traitements peuvent être mis en place. Le petit appareillage orthopédique aide à soulager ces endolorissements mais le plus important est de continuer à bouger. L’immobilisation atténue les souffrances mais le maintien d’activités physiques est primordial dans le rétablissement. 

Prenez rendez-vous chez un médecin généraliste dès que la douleur est constante et persistante. D’ici là, les spécialistes en orthopédie orthèse de Nantes Orthopedie, vous dévoilent leurs conseils pour apaiser vos maux de dos. 

Pour soigner une dorsalgie: 

image-dosseret-magnétique-dorsalgie-douleurs-dorsales-souffrances-auris
dosseret magnétique

le dosseret magnétique: conçu avec ses 12 aimants thérapeutiques, il couvre parfaitement les dorsales, les omoplates et les trapèzes. Sans tension excessive, il reste confortable et calme les tourments, en toute situation. La magnétothérapie procure une antalgie bienfaisante. 

image-redresse-dos-doueurs-dos-dorsalgie-dorsale
redresse dos

le redresse dos : avec son tissu en élastique qui recouvre l’intégralité des vertèbres dorsales et ses sangles ajustables, la posture est maintenue droite, sans effort. Tout en gardant une liberté de mouvement, les douleurs sont apaisées grâce au maintien du redresse dos.   

dorsales-dorsalgie-corset-immobilisation-elcross-mal-dos
corset d’immobilisation

le corset d’immobilisation : recouvrant entièrement le dos, il permet d’immobiliser une partie de la colonne vertébrale afin de la préserver. Les deux baleines en acier permettent un maintien vertical renforcé de toute la colonne. 

image-collier-cervical-douleurs-dorsalgies-dorsales-cou
collier cervical

le collier cervical : pour les tiraillements situées en haut de la colonne près du cou, le collier cervical en mousse peut les amoindrir. Il faut cependant ne pas le garder plus de 2 à 3 jours en raison du risque d’accoutumance, d’affaiblissement des muscles du cou et de majoration de la raideur en cas de port prolongé.

ceinture-lombaire-photo-lombalgie-douleurs-dos
ceinture lombaire

Pour soigner une lombalgie: 

la ceinture lombaire : elle va permettre de maintenir le dos bien droit. Son port ne doit pas être permanent car cela pourrait altérer la musculature. Cependant, sur le court terme, c’est une alternative aux médicaments pour la douleur. Elle permet également de limiter les récidives grâce à une action de rappel permettant d’éviter les « faux mouvements ». À porter avec modération, elle est conseillée dans certaines situations, comme les longs trajets assis où le corps est immobilisé.   

la ceinture magnétique : avec ses 16 aimants thérapeutiques, cette ceinture assure un maintien total de la zone des lombaires, sans nuire à la liberté de vos mouvements, À travers son large dosseret et la magnétothérapie, les douleurs sont amoindries et vous pouvez continuer à maintenir vos activités quotidiennes: jardinage, bricolage, ménage ou activités plus sportives. 

ceinture-lombaire-photo-lombalgie-douleurs-dos-ceinture-magnétique-auris
ceinture magnétique pour les lombaires

ceinture coutil : cette ceinture en tissu réalisée sur-mesure, apporte un maintien du dos plus rigide.  Le sur-mesure permet d’apporter aux patients une ceinture ajustée à leurs morphologies, avec des modifications possibles selon leurs besoins. 

ceinture-coutil-sur-mesure-tissu-lombaire-lombalgie-douleurs-dos
Exemples de ceintures coutil sur-mesure pour homme (à gauche) et pour femme (à droite)

La ceinture de grossesse : spécifique aux femmes enceintes, elle permet d’améliorer le confort, soulager les douleurs et le maintien du ventre de façon optimale. Évolutive, elle s’adapte au développement du ventre tout au long de la grossesse. 

ceinture-grossesse-lombalgie-lombaire-douleurs-dos
Ceinture de grossesse

corset thermoformé semi-rigide : moulé directement sur le patient, il est léger, discret et amovible. Semi-rigide, il ne gêne ni la position assise ni la marche. Ce corset sur-mesure est réalisé grâce à une résine appliquée directement sur le patient.

image-corset-thermoformé-lobalgie-lombaire-douleurs-dos
Exemple d’un corset thermoformé semi-rigide sur-mesure

semelles orthopédiques : parfois oubliés, les pieds peuvent être la cause de douleurs variées notamment au niveau de la colonne vertébrale. Une inégalité de longueur de jambe est source de déséquilibre provoquant une mauvaise posture.     

image-semelles-orthopédiques-dos-douleurs-redressement-déséquilibre
Comparaison entre avant (à gauche) et après (à droite) le port de semelles orthopédiques

Après la réalisation d’un bilan podologique rigoureux, les semelles orthopédiques réalisées sur-mesure, peuvent permettre de remédier aux tourments dus à une mauvaise posture.

semelles-orthopédiques-sur-mesure-dos-redressement-déséquilibre
Exemple de semelles orthopédiques sur-mesure

Comment éviter le mal de dos ? 

<a href="https://www.freepik.com/vectors/computer">Computer vector created by macrovector - www.freepik.com</a>
Pour réduire les tensions musculaires du dos et réduire les risques de lombalgies et de dorsalgie, voici les conseils de nos spécialistes :

éviter de porter des charges trop lourdes : mobiliser vos genoux plutôt que votre dos lorsque vous devez soulever quelque chose. Pliez les jambes et faites le mouvement de lever en poussant sur les jambes, le dos bien droit. Si la charge est trop lourde, mieux vaut demander de l’aide à une autre personne pour éviter de trop forcer. 
● l’échauffement musculaire avant le sport : l’échauffement est primordial avant la pratique du sport ou d’une activité physique qui va solliciter votre dos.  
s’hydrater régulièrement pendant un l’ effort. 
maintenir un poids conforme à votre morphologie : calculer votre IMC pour avoir plus de détails sur votre poids idéal. Le plus important est d’éviter l’embonpoint qui endommagerait votre dos. 
la bonne posture lorsque vous travaillez: si vous êtes en position debout, utilisez un tabouret bas sur lequel vous poserez vos pieds à tour de rôle, en alternant toutes les 5 à 10 minutes. Si vous êtes assis, face à un bureau ou au volant, faites des pauses régulières pour vous dégourdir ou vous étirer. Utiliser une chaise à dossier droit, pivotante pour soutenir le bas de votre dos et minimiser les mouvements de torsion. En ajustant la chaise ou à l’aide d’un petit tabouret pour vos pieds, maintenez vos genoux un peu plus élevés que vos hanches. Face à votre ordinateur, réglez sa hauteur de façon à ce que votre tête reste relativement droite et vos yeux soient fixés à la même hauteur.   
Éviter de porter des chaussures à talons de plus de 5 cm. Porter plutôt des chaussures bien ajustées, qui offrent un bon soutien.

Pour plus de conseils sur les maux de dos et les lombalgies, n’hésitez pas à venir voir nos spécialistes en orthopédie-orthèse. Notre centre de podologie et d’orthopédie, Nantes orthopédie se situe en périphérie de Nantes, à Rezé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram