Logo podologue rezé Nantes Orthopédie Rezé 02 40 32 80 23 Immeuble Athena, 62B Rue Aristide Briand, 44400 Rezé
5.0 sur 5 étoiles - 13 avis
Site Overlay

Cor au pied, comment se soigner ?

comment soigner cor au pied

Le cor est une affection cutanée très douloureuse qui se développe suite aux pressions et frottements récurrents exercés sur le pied. Nos spécialistes en orthopédie et en podologie, vous dévoilent dans cet article leurs conseils pour pallier ces douleurs et retrouver un pied sain. 

Cor au pied, qu’est ce que c’est ? 

Le cor désigne une petite zone épaissie de la peau au niveau des pieds. À ne pas confondre avec les callosités ou les durillons (callosités dures mais peu étendues). Son apparition est due au fait que les os du pied se frottent contre la chaussure et exercent une pression sur la peau. C’est ainsi que la peau de la zone lésée s’épaissit et irrite les tissus inférieurs. Il est facilement reconnaissable par : 

  • en superficie, un noyau arrondi, corné, dense et translucide, visible sous la peau du pied.  
  • sous la peau, une pointe en forme de cône renversé, qui pénètre dans les couches cutanées profondes. 

On peut le retrouver sur toute la surface du pied ainsi qu’entre les orteils. Il existe plusieurs types de cors mais ceux que l’on rencontre le plus souvent sont : 

Le cor dur :

Le plus répandu, il se forme sur les zones qui subissent les frottements. On le retrouve principalement sur le dessus des orteils (principalement les trois derniers), au niveau des articulations entre les phalanges des orteils et sur le côté extérieur du petit orteil. Très sensible voire douloureux au toucher, la marche devient compliquée et on a alors tendance à modifier l’appui de ses pas pour éviter les douleurs. 

Le cor mou ou œil-de-perdrix :

Il se développe  lorsque deux articulations de deux orteils proches sont comprimées l’une contre l’autre. Il se situe donc entre deux orteils, le plus souvent entre les quatrième et cinquième orteils. Le frottement des deux orteils a tendance a développé deux cors, sur chaque surface des orteils. On le reconnait par sa couleur blanchâtre et une consistance spongieuse, dues à la sueur produite entre les doigts de pied. On remarque souvent une bordure rouge, voire enflammée, avec un point noir au centre du cor (d’où le nom d' »œil-de-perdrix »). Douloureux, le cor peut s’infecter en raison de l’humidité des espaces interdigitaux, source de macération. L’infection peut aller jusqu’à l’articulation.   

cor au pied

On peut également retrouver le cor neuro-vasculaire, vasculaire ou le cor granuleux, un peu moins courant.

Quels sont les facteurs favorisant l’apparition d’un cor au pied ?

Le cor se forme suite à une pression ou à des frottements excessifs. Cela peut être due à une mauvaise démarche ou bien une chaussure inadaptée ou trop usée. De plus, certains facteurs peuvent accélérer le développement des cors : 

  • Les chaussures étroites et à talons hauts :  favorisent les frottements et l’excès de pression sur l’avant-pied.
  • Les marches prolongées ou la course : facteur fréquent chez les sportifs, les pieds sont sollicités de façon répétée.
  • Présence d’orteils de grande taille ou une peau fine : les pieds sont plus exposés aux frictions dans les chaussures, ou plus sensibles à la pression.
  • Le vieillissement : avec le temps, la peau des pieds a tendance à se dessécher, à s’affiner et devient plus sensible aux compressions et irritations.
  • Les déformations des pieds ou des orteils : lorsqu’on est déjà sujet à des déformations comme les hallux valgus, ou les griffes d’orteils, les probabilités de développer des cors sont plus grandes. En effet, l’équilibre du poids du corps sur les pieds est déstabilisé ce qui génère des pressions inégales et plus persistantes sur certaines zones. De plus, ces déformations contribuent aux frottements dans les chaussures. 

Comment apaiser ses douleurs ? 

Pour apaiser vos douleurs et retrouver une démarche normale, plusieurs solutions sont possibles :

La pédicurie :

C’est un soin réalisé par un pédicure qui va enlever directement le cor sur le pied à l’aide d’un bistouri et d’une turbine, dans la plupart des cas sans douleur. En ôtant directement le noyaux, le cor est retiré mais il peut toujours ré-apparaitre. De plus, il est parfois nécessaire d’avoir recours à plusieurs séances pour retirer la totalité du cor. 

Les semelles orthopédiques :

Un grand nombre de cors, en particulier ceux situés sous le pied, sont généralement dû à un trouble des appuis et de la statique. Un bilan podologique permettra d’identifier la cause de ces hyper appuis, et le port de semelles orthopédiques viendra rétablir une statique harmonieuse. La formation de ces cors sera donc très ralentie et surtout les douleurs éprouvées lors de la marche seront bien moindre. Les semelles auront aussi un effet bénéfique sur nombre de cors situés sur les orteils. En effet, il est possible de modifier légèrement la position des orteils avec une orthèse plantaire.

semelles orthopédiques  sur-mesure

L’orthoplastie :

Elle est moulée sur-mesure directement entre les orteils touchés par les cors. Elle va permettre de protéger les cors des frottements, de décharger la pression entre les orteils et de rééquilibrer la position des orteils. L’orthoplastie protectrice va ainsi diminuer la progression des cors, voir la résorber. Elle peut se porter tout au long de la journée et ainsi protéger et réduire les douleurs. 

Orthoplastie sur-mesure

De bonnes chaussures :

 Au delà de supprimer le cor, le plus important et de veiller à ne plus avoir de frictions afin d’éviter leur réapparition. Pour cela, il est impératif d’avoir de bonnes chaussures qui laissent de l’espace aux pieds et aux orteils, pour éviter tout frottement à l’intérieur de la chaussure. Si vous êtes déjà sensible des pieds, évitez de marcher pied nu afin d’éviter toute pression sur les os de la voûte plantaire. 

chaussures - chaussures orthopédiques - aponévrose - aponévrosite plantaire - fasciite plantaire - douleurs - talons - pieds

Les protections d’orteils :

Les protections et les coussinets permettent de protéger les zones où sont présents les corps. En les protégeant des frottements, cela permet de réduire leur développement et d’apaiser les douleurs lors de la marche.   

protections d'orteils ; soulager douleurs au cor pied ; cor au pied protection

La chirurgie :  peut être nécessaire mais dans de rares cas. 

Pour plus d’informations sur les traitements adaptés à la résorption des cors, n’hésitez pas à contacter nos spécialistes en orthopédie et podologie. Nous ne faisons pas de soin de pédicurie et concentrons notre savoir faire sur les semelles orthopédiques et sur le chaussage de pieds difficiles. Notre centre de podologie et d’orthopédie, situé en périphérie de Nantes, à Rezé, vous est ouvert du lundi au samedi, pour toutes demandes.

2 thoughts on “Cor au pied, comment se soigner ?

  1. tous les mois je vais chez un podologue pour enlever le cor au pied qui se trouve en dessous de mon petit orteil la marche après 8 10 jours redeviens pénible pfffff

    1. Bonjour Marleen,
      En effet, la pédicurie est une solution pour retirer les cors au pied mais il arrive que ces derniers reviennent. Deux autres solutions sont également possibles :
      – les semelles orthopédiques qui permettent de rééquilibrer les appuis lors de la marche et ainsi éviter leur réapparition.
      – une orthoplastie, réalisée autour de votre petit orteil peut également protéger des frottements et décharger des pressions.

      N’hésitez pas à nous contacter pour des conseils personnalisés qui correspondent à vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram