Logo podologue rezé Nantes Orthopédie Rezé 02 40 32 80 23 Immeuble Athena, 62B Rue Aristide Briand, 44400 Rezé
5.0 sur 5 étoiles - 13 avis
Site Overlay

Escarre au pied : définition, symptômes et solutions

escarre au pied - patient hopital

Les escarres sont des plaies qui se développent lors d’une immobilisation de longue durée. Suite aux pressions ressenties (notamment au niveau des fesses et des talons), des rougeurs apparaissent et peuvent se développer en ulcère voire en nécrose. Afin de protéger ces zones sensibles et freiner le développement de lésions, retrouvez dans cet article tous les conseils de nos spécialistes.

Escarre : définition

escarre - escarres - escarre au pied - douleurs escarre

Le mot escarre, du grec,  désigne une dégénérescence de la peau sur des zones précises. Ils se développent sur les zones d’appui, suite à une pression constante et de longue durée. En position assise ou allongée, on les retrouve souvent dans le bas du dos, au niveau du fessier et des talons. Suite aux pressions exercées sur la peau, elle se détériore et se transforme en escarre. En effet, la peau est un organe qui respire et qui doit être en mouvement continuellement. Si elle reste statique trop longtemps, le manque d’oxygène rend la peau fragile et sujette aux plaies.

Tout le monde peut développer une escarre, le plus important est de ne pas rester dans une position statique pendant une longue durée. Certaines personnes sont cependant plus sujettes aux escarres :

  • les personnes âgées : leur peau est plus sensible et plus fragile. Ils sont donc plus propices au développement des escarres (22% des hospitalisés de plus de 65 ans). 
  • les personnes alitées : ce sont des personnes malades ou infirmes, qui nécessitent de rester au lit. De ce fait, ils ne bougent quasiment pas et la peau en souffre énormément (3% des hospitalisés).  
  • les paralysés ou personnes dans le coma : la difficulté rencontrée est que, ces personnes n’éprouvent pas la douleur. De ce fait, ils ne ressentent pas qu’une escarre est en train de se développer ce qui rend la détection tardive et parfois à des stades critiques. Une surveillance constante des points d’appuis est donc primordiale.      
  • les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, respiratoire, ou de diabète car elles ont une mauvaise circulation sanguine. 

Quelles sont les causes aggravantes ? 

Outre le fait d’être une personne à risque, plusieurs facteurs peuvent augmenter les probabilité de développer un escarre :

  • La traction ou tiraillement sur le côté :  le fait d’être placé dans une position inclinée comme par exemple en étant assis dans un lit incliné, crée un étirement des tissus et des muscles ce qui réduit le flux sanguin vers la peau. Ce tiraillement de la peau engendre ainsi un effet de compression sur celle-ci. 
  • La friction : les frottements à répétition de la peau, avec les vêtements ou le linge, peuvent résorber les couches cutanées superficielles. Cette friction avec la peau peut ainsi provoquer ou aggraver une escarre déjà présente. Ce phénomène arrive souvent lorsque les personnes sont déplacées à travers le lit, en restant en contact avec les draps et de manière répétée. 
  • Lhumidité : c’est un phénomène qui est souvent lié à la transpiration, aux incontinences (urinaires ou fécales) ou aux fluides produits par les plaies. Si la peau y est exposée pendant une longue durée, les risques de frottements cutanés sont accrus et la couche supérieure, protectrice de l’épiderme, est fragilisée. 
  • Un régime alimentaire inadapté : le manque de graisse corporelle permet normalement de protéger les tissus. Dans les cas de dénutrition, la peau est fragilisée et cicatrise mal. La carence en en protéine, vitamine C ou en zinc renforce également le risque d’escarre et ralentit la guérison.
  • L’absence de rééducation : lors d’une reprise de l’autonomie et de la marche, il est important que le patient suivent une rééducation rigoureuse ou soit accompagné par un kinésithérapeute. Ce suivi permet de garantir l’amélioration de l’état de santé du patient et d’éviter le développement d’escarres dû à son immobilisation.  

Quels sont les symptômes ? 

Plus l’escarre est détectée tôt, mieux la peau pourra se réparer. Parmi les symptômes courants, que l’on retrouve lors de l’apparition d’escarres, il y a :

  • des douleurs et démangeaisons au niveau des zones lésées. 
  • une odeur désagréable suite à l’apparition de pus si l’escarre est infectée. 
  • de la fièvre et une non cicatrisation de la plaie s’ il y a une infection. 

À l’oeil nu, l’escarre est plus ou moins reconnaissable, selon son stade de gravité :  

  • stade I : la peau est rouge ou rose. La zone peut être plus chaude, plus froide, plus molle ou plus sensible qu’habituellement. Il peut y avoir une lésion des tissus sous-cutanés, mais qui ne sont pas visibles extérieurement. 
  • stade II : l’escarre est peu profonde mais plus rouge qu’au stade I. Une perte de peau peut être observée, avec des ampoules et des traces de frottements.  
  • stade III : la peau qui recouvre l’escarre commence à se nécroser. L’escarre est plus profonde qu’au stade II et peut atteindre la couche de graisse. 
  • stade IV : la peau est mortifiée, creusée, exposant les muscles, tendons et os sous-jacents. 
escarre - escarres - douleurs escarre - peau
image illustrant les différents stades de l’escarre (source : National Pressure Advisory Panel (NPUAP)) 

L’escarre au pied 

L’escarre au pied est récurrente. Elle a notamment tendance à se développer chez les personnes âgées qui ont des problèmes de vascularisation des jambes. En effet, un mauvais afflux de sang entre la jambe et le pied, a tendance à développer une escarre. Lorsqu’il est localisé au niveau du talon, il devient compliqué de se chausser. La plaie doit être protégée de toutes pressions et de tout frottements afin d’assurer sa cicatrisation. 

Comment soigner un escarre au pied ? 

Pour prévenir l’apparition d’une escarre ou veiller à sa guérison, nos experts vous dévoilent leurs conseils :

● Les chaussures de décharge pour escarre au pied :

chaussure de décharge - escarre - escarres - Marco - traitement escarre

Avec son ouverture à l’arrière du pied, la chaussure de décharge permet d’éviter toute pression sur l’escarre, lors de la marche. Avec sa mise en décharge du talon, la zone est protégée de tout contact et des douleurs. La guérison est ainsi favorisée et les complications évitées. Ses contreforts latéraux assurent un maintien stable en toute sécurité. Son pare-choc extérieur amovible, permet de s’adapter à la morphologie de chaque pied et de s’adapter à tous les types d’escarres. Sa semelle interne amovible et amortissante, assure une position stable et sans douleur lors de la marche. Sa fermeture scratch permet une ouverture totale de la chaussure pour y glisser son pied sans gêne et être maintenue confortablement.

Les chaussures de décharge équipées de semelles personnalisables

semelle personnalisable escarre - semelle chaussure de décharge escarre - escarre - escarres - chaussure darco chaussure décharge escarre - darco

Ouvertes ou fermées, ces chaussures assurent la protection des escarres afin de veiller à leur guérison. Avec une semelle stable et amortit, les pressions ressenties lors de la marche sont amoindries afin d’éviter les douleurs. Légère et perméable, ces chaussures assurent un confort optimal. Les sangles d’ajustement permettent de s’adapter à toutes les pathologies. Avec son système de 4 semelles intégrés, selon où l’escarre se situe, la personnalisation des semelles permet de s’adapter à chaque escarre et d’adapter le niveau de pression lors de la marche. Si l’escarre est très développée, les semelles peuvent être découpées sur la zone où il se situe, afin de décharger les pressions endurées et éviter toutes douleurs lors de la marche. L’escarre est ainsi mieux protégée et la guérison facilitée.  

semelle personnalisable darco chaussure de décharge - semelle escarre - escarre - escarres

● La botte de décharge :

En prévention et pour la cicatrisation des escarres au niveau du talon, cette botte de décharge est dotée d’une structure en mousse ainsi que de plusieurs brides réglables qui permettent une stabilisation et un soutien du pied optimal. Équipée d’une attelle semi-rigide, la botte permet un appui partiel lors de la verticalisation et un contrôle optimal du positionnement et de la mobilité du pied. Adaptable à toutes les morphologies, elle garantit un confort optimal

botte de décharge escarre - escarre - escarres - traitement escarre

Une semelle souple adaptable aux pressions :

Conçue avec un système en nid d’abeille, cette semelle de décharge alvéolée permet une adaptation à toutes les pathologies et une réduction des pressions plantaires ciblées. Grâce aux alvéoles amovibles, elle apporte un ajustement personnalisable des pressions, selon chaque besoin. À l’avant ou au niveau du talon, elle permet de décharger les zones d’appuis selon les plaies. 

semelle personnalisable escarre - semelle alvéole - semelle darco escarre - escarres - semelle escarre

Les chaussures et chaussons orthopédiques :  

Avec un talon stable et une fermeture adaptable, les chaussures orthopédiques (CHUT et CHUP) permettent un maintien assuré et sécurisé. Avec des matériaux extensibles, elles s’adaptent à toutes les pathologies afin d’inhiber les douleurs et protéger les zones sensibles. De plus, ces matériaux permettent d’éviter les frottements qui peuvent développer des lésions cutanées. 

chaussure orthopédique - chausson orthopédique - chaussure escarre - chausson escarre - escarres - traitement escarre

Les protections pour talon, pied et tibia :

Cette gamme de chaussettes et de protections pour talons et tibias, protège des frottements afin de prévenir de l’apparition des escarres. Enduites de gel polymère, les protections agissent comme une double peau et permettent de répartir les pressions sur les zones sensibles. Ainsi les zones d’appuis ne sont plus soumises à une pression stagnante. De plus, ce gel protecteur est composé d’une huile minérale qui hydrate la peau en continu.

chaussette anti escarre - escarre - escarres
protection genouillère anti - escarre - protection tibia anti escarre - escarre - protection escarre - escarres
  • Une bonne nutrition : une nutrition équilibrée permet de raffermir la peau et de ralentir le processus d’apparition des escarres. 
  • Un nettoyage régulier des plaies : lors de l’apparition d’une escarre, il est important de surveiller et de nettoyer les plaies régulièrement, afin d’éviter tout risque d’infection. Ce sont des plaies à surveiller régulièrement et à anticiper car elles peuvent très rapidement avoir des impacts irrémédiables. Lorsqu’il y a infection, celle-ci peut aller jusqu’à l’os et développer alors une ostéomyélite qui peut aller jusqu’à la chirurgie en retirant l’os contaminé. Dans les cas les plus sévères, l’infection peut se propager par voie sanguine et contaminer tout l’organisme jusqu’au cerveau (méningite) et le cœur (endocardite). 

    Si l’escarre ne cicatrise pas, des troubles cutanés (tractus sinusal) ainsi que des infections bactériennes comme une cellulite se développent. Celle-ci se propage sur toute la peau du corps et les tissus sous-jacents.  

Pour plus d’informations et de conseils sur la prévention ainsi que le traitement des escarres et des escarres aux pieds, n’hésitez pas à contacter par téléphone ou par e-mail, nos spécialistes en orthopédie-orthèse. Notre centre de podologie et d’orthopédie, situé en périphérie de Nantes, à Rezé, vous est également ouvert pour toutes demandes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram